Historique

Le lycée de la rue Capitaine Jaros 14 est le lycée tchèque le plus ancien de Brno et avec celui de Olomouc il est aussile le plus ancien de Moravie. Il a été fondé en 1867 et dès le début il est devenu la source de la vie sciéntifique et culturelle et en même temps le degrés initial des Hautes Etudes. Les enseignants du lycée étaient en majorité des spécialistes très érudits dont certains ont établi les fondements des recherches scientifiques dans leurs propres disciplines. 

Le lycée a rapidement acquis une renommée d'une école sérieuse et exigeante dont le développement positif n'a été perturbé que par la Grande guerre, où le bâtiment du lycée a servi d'hôpital militaire, beaucoup de professeurs et d'élèves ont été appelés sous les drapeaux, nombre d'eux ont sacrifié leur vie pour la liberté de la nation tchèque. De la même façon la vie du lycée a été frappée par l'occupation fasciste.

L'enseignement a repris dès le 24 mai 1945. Après quelques années d'existence pacifique et studieuse, de nouveaux troubles ont suivi. En 1961 les statuts du lycée ont été abandonnés pour ne reprendre qu'en 1969. A cette époque l'enseignement du lycée changeait – l'école d'orientation classique devenait l'école de mathématiques. En 1984 cette évolution d'enseignement s'acheva par l'intégration du lycée au réseau des écoles d'orientation de mathématiques. Cette période qui s'étend jusqu'à nos jours se caractérise par de grands succès de la part des élèves surtout en mathématiques et physique (ils sont vainqueurs des olympiades internationales en mathématiques et physique, ils suivent des séjours d'études à l'étranger et font des études supérieures couronnées de succèes). Depuis quelques années déjà le lycée fait partie des meilleures écoles secondaires de la République Tchèque ce qui est confirmé par les organes officiels ainsi que par les institutions scolaires.

En se tournant sur le passé, nous pouvons constater qu'il n'existe aucune discipline sociale, scientifique ou artistique dans laquelle certains des anciens élèves ou professeurs n'excellent pas. Par éxemple dans le domaine de la littérature et des sciences humaines c'est le linguiste Frantisek Bartos, les écrivains Karel Capek, Vilem Mrstik, Petr Bezruc, Milan Kundera, les poètes Ivan Blatny, Zdenek Rotrekl et Josef Suchy, le traducteur des langues classiques Ferdinand Stiebitz et l'historien de Brno Frantisek Sujan. Dans le domaine des sciences naturelles Karel Absolon, Edvard Formanek, Frantisek Kolacek, Antonin Vasicek et bien d'autres. En médecine ce sont p. ex. le fondateur de l'hôpital et de l'institut de recherche contre le cancer Jaroslav Bakes, en psychologie Robert Konecny, en art plastique les peintres Alfons Mucha et Ondrej Sekora, en théologie l'évêque de Brno Karel Skoupy ou l'évêque actuel de Litomerice Jan Koukl, en politique le fondateur du journal Lidove noviny (le Journal populaire) Jan Stransky, en musique Jan Novak, le compositeur le plus important de la deuxième moitié du 20ee siècle, et beaucoup d'autres. Parmi les plus jeunes il faut citer le joueur d'échecs Pavel Blatny, les patineuses artistiques Katerina Mrazova et Radka Kovarikova et le recteur de l'Université Masaryk Jiri Zlatuska.

Nous pouvons donc dire sans exagération que si le Lycée de la rue Capitain Jaros a connu un passé glorieux, sa renommée se poursuit jusqu'à nos jours et garantit un avenir prometteur.